Des fonctions fédérales

Accompagnement : 

CONTEXTE GLOBAL
Evolution des ressources des collectivités locales amenant à un changement de paradigme du principe de subventionnement public. Évolutions politiques (nouveaux partis, nouvelles majorités, etc.) amenant de nouveaux élus locaux à (re)découvrir les structures d’éducation populaire et leur rôle.
Evolution des territoires et essor des fonctionnements en « bassins de vie » ou intercommunalités. Evolution du rapport au travail, sentiment diffus de « charge de travail » en hausse, etc.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Être accompagné·e pour s’adapter aux mutations et opérer des transitions :
(Ré)inventer les relations aux collectivités locales, aux partenaires (inter-dépendance, stratégies de territoire, etc.) ; au besoin savoir créer les rapports de force nécessaires
Faire évoluer les modèles de gouvernance, les modèles socioéconomiques, les organisations d’équipe (transversalité, etc.)
→ Être accompagné·e dans la construction des projets sociaux (par la Fédération en direct ou par une structure fédérée)
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
Jusqu’en 2016, accompagnement important autour de la construction :
→ des projets sociaux et du « concept » centre social, y compris de structures en dehors du réseau
→ de stratégies en lien avec des problématiques partenariales, économiques, structurelles, etc. (fonction « pompier » de la Fédération, appuyée par des Chargé·e·s de mission)
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Développer l’écoute des structures (bénévoles et salarié·e·s). Être ressource.
Accompagner l’évolution du fédéralisme et l’essor des réseaux locaux d’accompagnement, autour des « projets sociaux de territoire ». Valoriser les compétences existantes dans le réseau mises au profit de tous.
PISTES D’ACTIONS :
Poursuivre la dynamique d’intervention « à la demande ». Se positionner dans l’écoute via la participation à des espaces techniques ou politiques existants dans les structures. Repérer les compétences dans le réseau et formuler des propositions d’intervention avec mandat fédéral. Relayer les initiatives du réseau régional et  national sur les dimensions économiques et RH. Relais de la démarche DLA quand nécessaire et consolidation du lien avec son porteur 26-07, Initiactives.

Territoires :

CONTEXTE GLOBAL
Les Caf soutiennent l’essor de nouvelles structures AVS sur les territoires (dans les zones rurales, les quartiers classés en politique de la ville, via les Conventions Territoriales Globales, le Schéma départemental des services aux familles, etc.), certaines avec la collaboration de la Fédération.
La Fédération intègre dans son réseau des EVS et des associations d’animation locale depuis longtemps. Ces dernières sont maintenant intégrées au réseau national des centres sociaux en fonction des décisions des fédérations locales.
Les Conventions Territoriales Globales rassemblent les acteurs autour d’un développement territorial où les centres sociaux et EVS prennent une place importante. Certains sont amenés à coordonner ou animer un réseau local ainsi qu’accompagner l’essor d’EVS.
Les structures s’ouvrent à de nouveaux partenaires dans les sphères de la société civile, de l’économie (ESS et économie traditionnelle), de l’environnement et des institutions.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
→ Adapter le fédéralisme aux besoins divers de chaque structure en fonction de leurs contextes locaux (territoires et bassins de vie, coopérations locales, etc.)
Organiser les formes du fédéralisme et leurs complémentarités entre incarnation locale par les structures désignées ou autoorganisées pour coordonner un réseau et entre un niveau départemental incarné par un échelon fédéral démocratique issu de l’ensemble des structures adhérentes
Réfléchir à la place accordée aux EVS dans le réseau (EVS adhérents directs, EVS accompagnés et/ou animés par des Centres sociaux)
→ Accompagner en fonction de ses priorités et de ses moyens l’émergence de nouvelles structures
S’enrichir d’expériences en-dehors du réseau, avec des acteurs nouveaux (ESS, lieux alternatifs, tiers lieux…)
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Depuis le précédent projet fédéral (2007-2012), accompagnement d’EVS dans leur demande d’agrément (appui à la construction d’un projet social, structuration
associative, etc.) puis leur intégration au réseau en fonction de leurs souhaits.
→ Propositions de rencontres, d’échanges avec d’autres acteurs extérieurs au réseau des centres : dans les domaines du DPA, de l’accueil, de l’économie des centres sociaux, de l’éducation, de l’impact sociale, du numérique…
→ Partenariats avec la CAF pour le déploiement des centres sociaux et EVS dans les territoires.
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Produire une analyse partagée de l’évolution du fédéralisme, en dresser des contours et/ou des orientations communes et leur concrétisation en « modalités » du fédéralisme (articulation : Local/ départemental)
S’ouvrir aux EVS, associations d’animation locales et centres sociaux qui partagent nos valeurs et enjeux (travail de repérage et de renforcement de la présence)
Maintenir une équité entre les structures, ainsi qu’une solidarité entre structures, lutter contre leur isolement
Projets déjà engagés :
→ Mission auprès de la Caf de la Drôme de développement de structures AVS en Quartier Politique de la Ville (2017, 2018)
PISTES D’ACTIONS :
Groupe de travail fédéral sur le sujet, ouvert selon les besoins aux acteurs institutionnels concernés.

Animation groupes :

CONTEXTE GLOBAL
Les espaces d’animation de groupes sont variés : entre pair·e·s, selon une thémati que, pour réaliser un projet précis, une réflexion ou échanger sur nos pratiques. Les structures font le retour de la nécessité de poursuivre cette pratique, ce fonctionnement. Les rencontres ponctuelles du réseau entier sur des grands sujets communs sont aussi plébiscitées. Des espaces ont été développés conjointement avec la Caf de la Drôme (rencontres famille, accueil). Des problématiques logistiques ou organisationnelles (distances, disponibilité des salariés à temps partiel, appartenance à des réseaux multiples) conditionnent la participation à ces groupes.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Poursuivre des dynamiques de rencontres de réseau, un enjeu de ressourcement des professionnel·le·s ou des bénévoles et/ou des enjeux stratégiques.
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Des rencontres de direction, des commissions enfance, jeunesse, des référent·e·s famille et coordinateur·trice·s d’EVS, d’agent·e·s et animateur·trice·s d’accueil, de comptables (2016)
→ Des groupes de réflexion sur les centres sociaux et la transformation sociétale, l’économie des centres sociaux
→ Des journées fédérales
→ Des groupes de recherche-action régionale (ex : jeunes adultes)
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Éprouver la nouvelle gouvernance de la Fédération.
Continuer à privilégier la rencontre physique, la renforcer par les outils numériques.
Projets déjà engagés :
→ Lancement d’un groupe fédéral « Seniors » (2017)
→ Tentative de lancement d’un groupe fédéral « Genre et Centres sociaux » (2017), mis en suspens en 2018 ;
→ Réalisation d’une rencontre « enfance » avec l‘Union des MJC en Drôme Ardèche (2018, 2019)
→ les commissions de pair·e·s enfance et jeunesse ne réunissant plus assez de personnes pour être justifiées, la Fédération a entériné leur arrêt au profit de  rencontres transdisciplinaires ouvertes aux animateurs et autres salarié·e·s en contact avec les publics
PISTES D’ACTIONS :
Réorienter certaines rencontres entre pair·e·s vers des rencontres transversales quand c’est nécessaire ou si nécessaire.
Proposer des journées ou demi-journées thématiques en lien avec des préoccupations du réseau.
Consolider les outils et pratiques permettant d’autres formes de rencontres (visioconférence, etc).
Proposer des échanges et immersion de salarié·e·s inter-structures (ex : des animateur·trice·s jeunesse dans une autre structure du réseau).
Coordination des dates de rencontres avec des dates d’autres réseaux constitués (MJC, REAAP, PRAPJ, Promeneurs du net, etc).
Proposition d’espaces d’analyse de la pratique animés par des spécialistes.

Innovation :

CONTEXTE GLOBAL
Après une période de crise économique et financière pour de nombreux centres, des pistes nouvelles de développement sont à explorer.
En prenant en compte les nouvelles données économiques et partenariales qui se présentent, les centres empruntent de nouveaux chemins d’actions et de collaboration dans des champs très diversifiés (économie, numérique, environnement, etc.).
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Expérimenter (ou soutenir l’expérimentation) en réseau de nouvelles formes d’actions et de collaborations tout en gardant le sens (éthique, valeurs, orientations, rôle dans la société).
Expérimenter (ou soutenir l’expérimentation) en réseau de nouvelles formes d’organisation socio-économiques (des projets, globale, etc)
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Projet de lancement d’une Fabrique d’Initiatives Citoyennes en Drôme (2015)
→ Soutien de l’émergence de la Coopération à Romans sur Isère (2016)
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Soutenir le développement des projets répondant aux questions sociales que nous priorisons (l’accès aux droits, la lutte contre la précarité (cf axe 1) qui innovent  dans leurs formes ou leurs partenariats.
Soutenir le développement des projets expérimentaux engagés dans l’invention de nouvelles formes d’économie de projets et/ou le développement de partenariats innovants.
Projets déjà engagés :
→ Portage pour la Caf de la Drôme et le Département du dispositif « Promeneurs du net » (depuis 2017)
→ Co-portage avec la Caf de la Drôme d’une démarche départementale « Mesure de l’impact social » (depuis 2018)
→ Engagement dans le projet Cluster d’Innovation Responsable Sociale et Environnementale (depuis 2017)
PISTES D’ACTIONS :
Déploiement en 2019 d’un « Guide des solidarités » (avec la Caf de la Drôme et le Département).

Projets :

CONTEXTE GLOBAL
Les projets menés à terme donnent des résultats positifs tant sur le fond que lors de la mise en réseau. Par ailleurs, plusieurs acteurs des centres expriment le besoin d’expérimenter ensemble et ainsi, ne pas être que sur des espaces de réflexion théorique ou de ressourcement.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Trouver assez rapidement les courroies de communication et d’engagement efficaces pour que la fédération soutienne le déploiement, au sein et par le réseau, des projets fédérateurs d’énergies.
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Projet inter partenarial Ensemble contre la misère et les discriminations (Romans, 2015)
→ Projets mini-séjours enfants (jusqu’en 2014), jeunesse (2016), journées inter-centres avec les enfants des Centres de loisirs (2015)
→ Projets de formation et échanges sur la laïcité et les faits religieux
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Éprouver la nouvelle gouvernance de la Fédération.
Créer une solidarité entre équipe.
Créer de la mixité et de la mobilité des publics, l’ouverture à l’autre
Projets déjà engagés :
→ Projet « Voter » (2017)
→ Projet « Assemblées libres de jeunes » (2017, 2018)
PISTES D’ACTIONS :
Mener des projets avec les structures fédérées en fonction des envies et besoins (ex : Assemblées départementales libres des jeunes, cluster d’innovations  responsables, échanges européens, etc.).

Communication :

CONTEXTE GLOBAL
Essor des médias sociaux, multiplication des canaux d’information et « infobésité ». Méconnaissance du réseau par les acteurs des centres eux mêmes montrant un défi cit de communication de la fédération.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Globalement, la Fédération n’a pas de « stratégie de communication » formalisée. Elle passe par des personnes relais (directions notamment et administrateur·trice·s désigné·e·s des structures) sans toucher directement les personnes qui pourraient être concernées par les sujets proposés. Les canaux de communication existants (site web, page Facebook, e-mails, etc) sont mal maîtrisés et/ou peu renseignés. Certains vecteurs de communication ne sont pas  développés (ex : pas de supports papier).
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Création puis alimentation ponctuelle du site de la Fédération (dès 2013).
Envoi des newsletters « La Bulle bleue » (2014 à 2016). Envoi régulier d’e-mails aux acteurs relais des structures. Contacts téléphoniques.
Flyers/affiches auto-produits pour des rencontres de réseau.
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Formaliser une stratégie de communication fédérale (réseau et partenaires) en y consacrant les moyens adaptés.
Projets déjà engagés :
→ Engagement de graphistes en lien avec des structures du réseau (2018)
→ Rencontre de spécialistes des médias sociaux (2018)
→ Edition d’un « rapport d’activité – plaquette fédérale » en 300 ex (2018)
PISTES D’ACTIONS :
Produire des supports dans une logique dite « cross-canal » (plusieurs canaux/ supports de diffusion) et intégrée, en s’appuyant sur des compétences extérieures quand nécessaires. Identifier des référent·e·s thématiques par structure, réaliser des listes de diffusion et les mettre à jour.
Développer des logiques/réflexes de communication :
→ Valoriser en direct via les médias sociaux les activités menées par les structures et la Fédération. Disposer de supports pertinents à diffuser dans les structures à chaque occasion.
→ Mettre à disposition du réseau un drive fédéral ordonné par thèmes et groupes de travail.

Bénévoles :

CONTEXTE GLOBAL
L’environnement et la structuration interne des centres sociaux évoluent. Les modèles de gouvernance se diversifient. Les centres sociaux traversent des temps de crise et de renouveau et évoluent dans la complexité. Le besoin de former les bénévoles notamment les administrateur·trice·s est fort.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Améliorer le travail conjoint entre bénévoles et salarié·e·s, créer l’horizontalité dans les prises de décisions, impliquer les bénévoles sont autant de défis à relever. De même que l’enjeu de la diffusion des connaissances sur les centres sociaux, leurs défi s, leurs orientations et leur fonctionnement auprès des bénévoles reste une nécessité.
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Pendant toute la durée du projet, avec des pauses certaines années, des journées de formation sur le rôle des administrateurs, l’intelligence collective, le  développement territorial, la trésorerie, la prise de parole en public, mais aussi des journées de formation mixtes (bénévoles et salarié·e·e) sur la laïcité, sur la  gouvernance et le travail associé.
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Développer une cohérence entre les formations proposées, (liens entre les journées), créer des programmes annuels de formations. Impliquer d’avantage les structures, les administrateurs et directions dans la formation des bénévoles.
Adapter continuellement notre offre aux besoins des centres et des bénévoles. Créer plus de cohérence entre l’accompagnement des centres et les formations des bénévoles.
Projets déjà engagés :
→ Formation-action mixte « Gouvernance, Engagement et travail associé » avec la Fédération ardéchoise des Centres sociaux (2017-2018)
PISTES D’ACTIONS :
Créer un groupe de travail actif et durable sur la formation des bénévoles.

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils