Des organisations sur les territoires

Impact social :

CONTEXTE GLOBAL
La mesure de l’impact social s’est imposée pour les acteurs de l’ESS qui évoluent dans un environnement sociétal et institutionnel en mutation qui les amènent :
→ à innover dans leurs pratiques et leurs partenariats en lien avec les nouvelles attentes sociales et sociétales
→ à repenser leurs modèles socio-économiques en lien avec le recul de la place des financeurs publics et la montée en puissance de nouveaux partenaires
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Les Centres sociaux et EVS ont aujourd’hui la volonté d’une plus grande maîtrise de la portée, de la pertinence de leurs actions, et d’un regard renouvelé sur les retombées de celles-ci. La mesure partagée de l’impact social s’impose comme la méthode la plus à même pour qualifier, documenter et visibiliser l’investissement social des acteurs·trices sur un territoire.
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
Dimension non abordée dans le cadre d’une démarche de réseau.
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Une démarche de mesure d’impact social revêt un triple enjeu :
Une visée stratégique : Faire de la démarche un outil d’appui à la prise de décision politique et technique. Une visée démocratique : Mettre en oeuvre des  dynamiques de coopération nouvelles et des synergies territoriales. Une visée de plaidoyer : Démontrer la pertinence et l’efficacité des fondamentaux « Centre social »
Projets déjà engagés :
→ Soutien à la diffusion de la démarche « Mesure de l’impact social de la Coopération » (depuis 2017)
→ Co-portage avec la Caf de la Drôme d’une démarche départementale « Mesure de l’impact social » (depuis 2018)
→ Engagement de la question de l’impact dans le projet Cluster d’Innovation Responsable (depuis 2017)
PISTES D’ACTIONS :
Engagement dans la démarche Chaîne de valeurs promue par la Fonda. Mesure de l’impact social de la Fédération.

 

Gouvernance :

CONTEXTE GLOBAL
Les modalités d’engagement, de bénévolat et de militantisme (associatif notamment) évoluent dans le fond et la forme. Le renouvellement des instances de pilotage est interrogé dans les structures. La structuration interne des centres sociaux évolue et les modèles de gouvernance se diversifient (collégialité, coprésidence), en lien avec les grandes orientations politiques partagées au plan national pour répondre aux enjeux sociétaux (transformation sociale, développement pouvoir  d’agir).
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Trouver des solutions afin de résoudre la tension vécue dans les structures. Mise en oeuvre de formes de pilotage des projets sociaux qui soient :
→ transversales, partagées par les différentes composantes qui y concourent, tenant compte ou dépassant les difficultés de mobilisation et d’ouverture des instances et autres espaces de décisions, intégrant une mixité sociale
→ laissant une place au salariat (notions de posture et de mandat)
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
Mise en place de rencontres « gouvernance collégiale » (2014 -2015).
Accompagnement à l’émergence de co-présidences dans les associations membres. Soutien à la prise en compte des habitants dans la construction des projets dans les structures en gestion municipale.
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Développer une gouvernance partagée et dynamique de nos projets.
Projets déjà engagés :
→ Expérimentation de la nouvelle gouvernance fédérale (depuis le second semestre 2016)
→ Formation-action mixte « Gouvernance, Engagement et travail associé » avec la Fédération ardéchoise des Centres sociaux (2017-2018)
PISTES D’ACTIONS :
Formation-action avec les structures du réseau.
Accompagnement et appui des structures en réflexion.

Fonction accueil :

CONTEXTE GLOBAL
Un accueil dans les structures parfois déconnecté du reste des services. Un accueil de plus en plus dématérialisé des institutions.
Des publics en attente d’écoute, d’orientation, de prise en compte de leurs problèmes.
ENJEUX POUR LE RÉSEAU
Le rôle des centres sociaux est de privilégier le rapport humain dans cette fonction, de permettre de suivre l’accueil par l’accompagnement ou l’orientation et d’apporter une dimension collective, dans la mesure du possible, au traitement des sujets.
ACTIONS DU PRÉCÉDENT PROJET
→ Mise en place d’une commission accueil (2015) puis en partenariat avec la CAF (depuis 2017),
→ Relais d’appel à projet pour le développement de la qualité des accueils
OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
Aborder la question de manière transversale et non pas cantonnée à l’entrée de la structure.
Développer une écoute, une efficacité de la prise en compte des questions, des problématiques et améliorer la capacité de réponse de la structure.
Développer la participation des habitants.
Former et accompagner les équipes sur l’accueil global.
Projets déjà engagés :
→ Poursuite d’une commission accueil en lien avec la Caf
→ Accompagnement au réaménagement des accueils de certaines
structures en vue de plus de convivialité, de confort et d’ergonomie

 

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils